En cette journée internationale de lutte pour les droits des femmes, Vie de meuf est au front ! Retrouvez-nous sur le nouveau blog : www.viedemeuf.fr pour continuer à lutter contre le sexisme en le dénonçant encore et toujours !
Viedemeuf, c'est le blog ouvert par Osez le féminisme ! pour mettre en lumière les inégalités femmes - hommes qui persistent dans notre société. En 2012, en France, les femmes gagnent en moyenne 27 % de salaire en moins, assument 80 % des tâches ménagères, représentent 26 % des députés, constituent 85 % des travailleurs précaires, sont victimes de violences au quotidien (chaque année, 75 000 femmes sont violées en France) et sont obligées de se coltiner régulièrement les blagues machistes encore fortement en vogue... L'objectif de ce blog est de rendre visible le sexisme ordinaire pour montrer l'importance d'être - encore aujourd'hui - féministe !

Cliquez ici pour raconter votre "vie de meuf".

Viedemeuf a fêté ses 1 an le 13 juillet 2010

Viedemeuf, le blog du sexisme ordinaire depuis plus d'un an

Les nombreuses contributions et le succès du site montrent que l'expérience du sexisme est largement partagée et que le féminisme a des raisons d'être. Nous remercions les internautes qui nous envoient leurs témoignages. Tant que le sexisme ordinaire aura cours, nous tiendrons ce blog ouvert.

Les délais dans la publication des posts
Il y a environ 10 jours de décalage entre la réception des posts et la publication. Pas d'inquiétude si votre post n'a pas encore été publié, il le sera certainement très prochainement. Merci de votre patience !
Noms de marques
Dans vos témoignages, évitez de citer des noms de marques, mais vous pouvez cependant être explicite, par exemple : "un fabricant de meubles suédois" ou bien "une grande enseigne d'équipements sportifs"....
Commentaires
Devant l'afflux de commentaires irrespectueux, les commentaires ont été fermés.

Retrouvez Viedemeuf en chroniques vidéos

jeudi 22 mars 2012

Mauvaise mère

Les histoires de criminels sont toujours ponctuées par l'image de la mauvaise mère.
La mère qui n'a pas aimé assez, la mère ceci, la mère cela.
En revanche, bizarrement, le père, il n'est jamais mis en cause...
Pourtant, pour faire un enfant, il faut être deux. Et être parent, ça s'apprend avec plus ou moins de facilité.
Qu'on ne vienne pas parler d'instinct maternel et de tendresse innée.
#viedemeuf

M